l'incipit du père goriot
     
l'incipit du père goriot
Mon amie Anne, professeur de français, me racontait avoir demandé à ses élèves d'illustrer l'incipit du Père Goriot. Le début du roman où Balzac plante le décor. Ses élèves avaient scrupuleusement dessiné les plans de la rue Neuve-Sainte-Geneviève, de la pension Vauquer, le salon, la salle à manger... Intriguée par cette proposition, et par la réponse appliquée des élèves, je suis allée chercher dans ma bibliothèque un exemplaire du fameux roman.
Dans mon atelier de Nanterre, j'ai lu à voix haute les premières pages. J'ai retranscrit avec le collage les ambiances, l'atmosphère, les impressions tout en gardant l'idée de ne pas figurer mais de rester dans l'abstraction.
Je vous invite à reconnaitre les décors : quartiers de Paris, pension bourgeoise, jardinet, pièces communes... et même la veuve Vauquer.
Quelques exemplaires du roman, chinés chez les bouquinistes, habitent maintenant mon atelier : ils sentent bon le vieux livre, l'encre d'écolier, les larmes versées de bonheur ou de labeur, et comme un doux parfum désuet.
Top